L’art des arts, c’est la conduite des âmes.
 
 
 
 
Vous abonnez au site ici

ORDINATION DIACONALE AU GRAND SEMINAIRE SAINT JEAN PAUL II

 

Le 22 octobre 2016, en la fête de saint Jean Paul II, patron du Grand Séminaire interdiocésain de Lomé, cinq acolytes ont été ordonnés diacres. L’évènement a drainé une foule immense.

« Ce jour que fit le Seigneur est un jour de fête et de joie » Ps 117, 24. Oui ! Nous pouvons le proclamer avec force et assurance, pour notre propre compte : « Cette journée du 22 octobre que nous offre la divine providence est un jour unique, jour de joie et de grâce. » Et pour cause ! Ce 22ème jour du mois de rosaire, qui fait désormais date pour l’Eglise universelle, fait mémoire d’un témoin de notre temps : le Saint pape Jean-Paul II, ce missionnaire infatigable de la Bonne Nouvelle du salut durant son périple terrestre et aujourd’hui encore depuis la patrie céleste. Pour tous les formateurs comme pour nous, étudiants au Grand Séminaire interdiocésain Saint Jean-Paul II de Lomé au Togo, c’est bien plus que mémoire ; c’est résolument jour de fête : fête du saint patron, depuis deux années maintenant, de notre maison de formation. Ici (au Grand Séminaire), on ne s’y prend pas à moitié pour marquer la solennité de cette date.

Depuis l’année liturgique passée en effet, cette date a repris à son compte la traditionnelle ordination diaconale, dans l’enceinte du Grand Séminaire, de certains abbés, à raison d’un par diocèse. Cette année, il y a eu cinq candidats : les abbés Prince-Lazare AFIDEGNON d’Aného, Claude AMEKPO d’Atakpamé, Augustin GAKPE de Kpalimé, Michel PAREDJIA de Kara et Hyacinthe SEGBE de Lomé. C’est au cours d’une célébration eucharistique présidée par Mgr Isaac Jogues GAGLO (Evêque d’Aného), concélébrée par Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH (Archevêque de Lomé) et une quarantaine de prêtres, célébration merveilleusement animée par la Schola Cantorum du Grand Séminaire, que ces séminaristes ont reçu l’ordre sacré du diaconat. Les élus du jour ont pu compter sur la présence priante de leurs confrères séminaristes, de personnes consacrées, d’une foule nombreuse de fidèles chrétiens, de parents et d’amis, venus de près et de loin.

Dans son allocution d’accueil de l’assemblée, le Révérend Père Godfroy KOUEGAN-ABBEY, Recteur du Grand Séminaire, a invité à prier « pour que aucun diocèse ne manque annuellement de vaillants pasteurs pour servir la cause du Christ dans notre pays. » Il a rappelé que « Saint Jean-Paul II reste pour notre monde d’aujourd’hui une figure de sainteté inclassable… » Aux séminaristes, ses bien-aimés fils, il a martelé avec force insistance : « Ici, chers séminaristes, on vient pour apprendre à servir l’Eglise ; ici, on vient apprendre comment être Eglise ; ici, on vient pour apprendre comment faire Eglise. » Puis, il a appelé tous les fidèles chrétiens à s’intéresser un peu mieux à la formation de leurs prêtres.

Prenant à son tour la parole, Mgr Isaac Jogues a exhorté les séminaristes au courage et à la confiance, à prendre appui sur l’amitié du Christ qui leur fait la grâce de les appeler à son service et à compter sur la Vierge Marie toujours présente à leurs côtés. Dans son homélie, il a appelé les ordinands du jour à « [se] comporter à l’égard de tous comme le Christ lui-même qui s’est fait serviteur, étant au milieu de ses disciples comme celui qui sert », à « offrir [leur] vie pour la confession de la vérité afin que les autres [les] imitent. » Citant le Concile Vatican II, il leur a rappelé que « la grâce sacramentelle [qui leur sera communiquée] les établira dans la force nécessaire pour servir le peuple de Dieu dans la ‘’diaconie‘’ de la liturgie, de la parole et de la charité, en communion avec l’évêque et son presbyterium. »[1] Il les a également invités, expressément, à une vie de prière assidue.

         Le reste de la célébration s’est poursuivi avec l’ordination diaconale proprement dite et la liturgie eucharistique.

Au sortir de la célébration, les nouveaux diacres ont accueilli leurs invités dans une joyeuse ambiance de partage, au rythme des bénédictions de proches et des crépitements d’appareils photographiques ainsi qu’au son des tambours et des chants alimentés par des battements de mains bien nourris. La fête fut belle et longue. Dieu en soit loué !

Daigne l’Esprit du Père et du Fils, illuminer le ministère des nouveaux diacres, pour la gloire de Dieu et le salut de toute l’humanité.

 

Abbé Louange-Daniel EGBEKU,

2ème année de Théologie



[1] Concile Vatican II, Lumen Gentim, §29.

 
 
 
 
 
 
© Tous droits reservés au Grand Séminaire Jean Paul II
Accueil | Webmail | Administration