L’art des arts, c’est la conduite des âmes.
 
 
 
 
Vous abonnez au site ici

La Formation

Au séminaire se prépareront ceux qui, sous l'autorité de leur Supérieur respectif, devront sanctifier, enseigner et guider la portion du troupeau qui leur est confiée. Entrer au séminaire c'est se mettre librement, consciemment et activement ? l'école de l'Eglise pour devenir dignes coopérateurs pour l'évangélisation du monde. Ainsi le but spécifique d'un séminaire est de former, pour l'Eglise, des prètres qui participent à la fonction de l'Unique Médiateur, Jésus-Christ>> (LG 28) La formation au Grand Séminaire Jean Paul II couvre 4 grandes dimensions : humaine, spirituelle, intellectuelle, pastorale.

 

1 Formation humaine

 

Le renouveau tant souhaité de l'Eglise dépend en grande partie du renouveau du Clergé ? Aussi L'Eglise se préoccupe-t-elle de former des hommes mûrs, capables d'assumer le ministère pastoral dans le monde d'aujourd'hui.( La maturité humaine et religieuse est nécessaire pour) Ceci amène à faire des considérations sur : -la maturité humaine qui implique la droiture et la rectitude du jugement, une certaine fermeté de caractère, l'acquisition des vertus naturelles. -la formation à une discipline responsable et cohérente qui est connue comme élément intégrant de toute la formation est nécessaire pour acquérir un plein épanouissement de la personnalité. -léexercice de la liberté : la pratique de la discipline dans la vie du séminariste doit être considérée comme une aide efficace favorisant l'acquisition du contrôle et la maîtrise de soi. Accueillie dans l'humilité et vécue dans la foi, elle s'épanouit en une vertu qui favorise un authentique exercice de la vraie liberté.

 

2-FORMATION SPITUELLE

 

La vie spirituelle du séminaire se déroule selon ses dimensions trinitaire, christologique, ecclésiale, mariale, sous la direction d'un prètre expérimenté. -Dimension trinitaire Le séminaire a le devoir de conduire le séminariste à vivre le mystère de sa communion avec les trois Personnes divines, et d'entrer en relation d'intimité mystérieuse profonde avec Elles : le Père vient en nous et continue d'y engendrer son Verbe ; avec lui nous recevons le Fils, parfaitement égal au Père, son image vivante et substantielle qui ne cesse d'aimer infiniment son Père comme Il en est aimé de ces deux personnes jaillit le Saint-Esprit, personne égale au Père et au Fils, noeud de l'amour mutuel des deux.

 

-Dimension christologique.

 

Il faut que, dès à présent, le séminariste soit<>(PO 13)

 

Le futur prètre aboutira à la configuration au Christ Grand Prètre à travers la participation au <

 

Le célibat sacerdotal : il est important et il convient que déjà volontaire au mariage est une aide particulièrement puissante pour l'exercice continu de cette parfaite charité qui rendra les séminaristes capables de se faire tout à tout le ministère sacerdotal(OT 10 ; PO 16)

 

-Dimension ecclésiale Au séminaire Jean Paul II, la formation sacerdotale est alimentée par une vie animée par une spiritualité d'Eglise, envoyée par le Christ qui vit dans son Eglise, qui se révèle être un mystère d'unité dans la charité, un mystère de don de soi, de service, un mystère de conformité au Christ obéissant, pauvre et crucifié. (OT 9)

 

-Dimension mariale Les séminaristes aimeront et honoreront avec une confiance filiale la Bienheureuse Vierge Marie qui a été donnée comme Mère à son disciple par Jésus mourant sur la croix?(OT 8)

 

Marie, avec son humble, généreuse, ardente acceptation, devient<>(Paul VI ; Signum Magnum,no 1) ; en fait comme dit le Pape

 

Paul VI, après avoir participé au sacrifice rédempteur du Fils, et de manière si intime, elle a mérité d'être proclamée par Lui Mère non seulement du disciple Jean, mais(?) du genre humain représenté en quelque sorte par celui-ci, elle continue encore maintenant du haut du ciel à assumer sa fonction maternelle de coopératrice à la naissance et à l'épanouissement de la vie divine des hommes. -Dimension spirituelle

 

Le progrès spirituel est une longue et pénible ascension le long d'un sentier escarpé, bordé de précipices. S'y aventurer sans un guide expérimenté serait une grave imprudence et presque une témérité. C'est pourquoi, dans la formation spirituelle, le séminariste a à sa disposition, un prète choisi, personnellement, qui est ami, cultivé et expérimenté, et qui l conduit dans le cheminement spirituel vers Dieu.

 

Sans l'action de ce prudent directeur de conscience, ordinairement, il est assez difficile de soutenir convenablement les impulsions se l'Esprit saint et des grâces divines Pie, Menti Nostrae AAS, 42(1950) 674.


3-Formaton intellectuelle La vie intellectuelle du séminariste est d'une grande importance comme exigence e sa vocation d'être configuré au Christ, Docteur, Maître et Prophète. Cette formation est marquée dès le début par l'attitude scientifique, fa?te de méthode, de curiosité, d'approfondissement et d'ouverture sur le monde dans sa diversité, sa mobilité permanente, son unité fondamentalement pluriforme

 

Les études au Grand Séminaire Jean Paul sont scindées en deux cycles philosophie et théologie. L'enseignement est dispensé par des professeurs permanents (des prètes résident au séminaire) et des professeurs missionnaires (des prètres et des Lacs venant de l'extérieur. Outre les cous, des séances de cinéma, des causeries culturelles.

 

-Organigramme du cycle philosophique

 

.Histoire de Philosophie

 

.Ontologie-Théodicée

 

.Epistémologie

 

.Anthropologie

 

.Méthodologie

 

.Logique générale

 

.Logique mathématique

 

.Philosophie de la religion

 

.Philosophie politique

 

.Philosophie africaine

 

.Athéisme

 

.Cosmologie

 

.Ethique

 

.Pédagogie

 

.Philosophie du droit

 

.Esthétique

 

.Philosophie du développement

 

.Psychologie

 

.Philosophie mystique et ésotérisme

 

.Anglais philosophique

 

.Linguistique générale

 

.Ecriture Sainte

 

.Histoire de l'Eglise

 

.Spiritualité sacerdotale

 

.Art sacré

 

.Liturgie

 

.Science de la communication.


<< L'enseignement de la Philosophie se révèle d'une grande urgence, d'abord en raison du lien qui existe entre les problèmes philosophiques et les mystères du salut, ? mais aussi en raison de la situation culturelle, aujourd'hui si diffuse, où prévaut le subjectivisme comme mesure et critère de la Vérité. >> (Pastores dabo vobis,no52)

 

-Organigramme du Cycle théologique .Ecriture sainte

 

.Langues bibliques

 

.Théologie morale

 

.Liturgie

 

.Droit canonique

 

.Histoire de l'Eglise

 

.Patristique

 

.Théologie spirituelle

 

.Théologie pastorale

 

.Missiologie

 

. Islamologie

 

. Inculturation

 

.Dialogue interreligieux

 

.Religions traditionnelles africaines (RTA)

 

.Art sacré

 

.Homélitique


Les études au Séminaire, pendant tout le cours de sa formation, préparent le séminariste à devenir un héraut de l'Evangile, bien qualifié et versé dans les sciences sacrées et dans la Sainte Ecriture, et devenir ainsi un guide averti des choses de la foi dans les rapports ses hommes avec Dieu (He 5,1)

 

4-La formation pastorale La formation pastorale est le but que poursuit le Séminaire ; En effet, les deux caract?ristiques principales du prètre sont : 1 être témoin de la Passion et Résurrection du Christ. 2 être bon pasteur du peuple de Dieu par configuration au Christ Pasteur

 

Les séminaristes seront donc préparés au ministère de pasteur, afin qu'ils sachent rendre présent aux hommes le Christ, qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en ranéon pour des multitudes(Mc 10,15 ; Jn 13, 12-17) et pour que devenus serviteurs de tous, ils en gagnent un plus grand nombre (cf. 1Co 9,10)?? (OT4)

 

Les différents aspects de la formation sacerdotale considérés dans les chapitres précédents sont en fonction de la formation pastorale.

 

Pour que la formation à l'apostolat que reçoivent les séminaristes de Jean Paul II ne demeure pas théorique, dès le cours de leurs études et pendant le temps des vacances, ils sont initiés à la pratique pastorale par des expériences appropriées. Les formes d'apostolat ordinaires sont : l'enseignement du catéchisme, la célébration liturgique, les oeuvres caritatives dans les hôpitaux et d'autres instituts de bienfaisance.

 

En prenant part à de telles activités, les séminaristes acquièrent de précieuses expériences et pourront mieux concevoir le travail qui les attend demain dans le milieu où ils devront vivre.

 

La formation sacerdotale est l'oeuvre du séminariste et de ses éducateurs dans la docilité au Saint Esprit, le maître d'oeuvre à Une personnalité se développe de l'intérieur, mais a besoin d?assistance. Le rôle de l'éducateur consiste à aider le séminariste à insérer sa propre personnalité dans le corps apostolique qui a son esprit, sa tradition les moderatores du Séminaire ont la fonction de guide, témoins et compagnons dans ce travail d'insertion.

 

Les années passées au Séminaire doivent amener chacun à acquérir l'esprit du Christ pour participer plus efficacement à son sacerdoce (OT1, 4) se donner sans reverse au service du Corps du Christ et au labeur évangélique, s'attacher à son propre Evêque comme un fidèle collaborateur, et à apporter un concours loyal ses confrères (Ad Gentes 16), convaincus que l'espérance de l'Eglise et le salut des âmes sont confiés à ceux qui se prépareront au ministère sacerdotal (OT 1.)

 
 
 
 
 
 
© Tous droits reservés au Grand Séminaire Jean Paul II
Accueil | Webmail | Administration