la Banque Africaine de Développement (BAD) accorde 75 millions d’euros à la Guinée, au Togo et au Bénin pour lutter contre la pandémie du coronavirus

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a accordé, samedi 1er août 2020, une aide financière de 75. 2 millions d’euros à la Guinée, au Togo et Bénin, destinée essentiellement au financement du ‘Programme d’appui multi-pays pour la riposte à la pandémie de coronavirus’. Ces financements constituent des dons et des prêts et sont tirés des ressources du FAD (Fonds Africain de Développement), un dispositif de financement de la BAD particulièrement destiné aux pays en transition et fragiles.

Pour accélérer la reprise économique Post-Covid-19, la chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, incite les pays de l’Afrique à s’appuyer sur leur jeunesse.

 

“La population jeune offre un réservoir de main-d’oeuvre d’intérêt stratégique, pouvant ainsi être mis au service de la croissance économique et de l’emploi, malgré une pandémie de coronavirus qui dévaste l’économie mondiale et le continent africain”, ajoute-t-il.

La propagation de la Covid-19, virus à ARN fréquents, responsables d’infections respiratoires et digestives chez l’Homme et l’animal, fait peser de très larges menaces sur la croissance économique des pays, la poursuite des activités économiques, mais également sur les recettes des Etats alors qu’ils doivent faire face à des besoins urgents particulièrement en termes de riposte sanitaire. Cet appui financier vient alors renforcer la capacité de réaction des gouvernements contre le nouveau coronavirus.

Pour accélérer sa relance post Covid-19, l’Afrique de l’Ouest doit miser sur sa jeunesse
Selon Akinwumi Adesina, le président de la Banque Africaine de Développement, le nouveau coronavirus pourrait coûter en Afrique – particulièrement au Togo, en Côte d’Ivoire, au Niger et au Bénin -, la bagatelle de 314 milliards de Produit Intérieur Brut cumulé, sur la période 2021-2023.

La pandémie du coronavirus a eu de très profondes conséquences économiques et sociales à travers le monde. ‘Le nouveau coronavirus est non seulement une crise sanitaire touchant tous les pays du monde, mais aussi une crise majeure de l’économie, de la culture et de l’éducation’, a ajouté Faure Gnassingbé.

Afin de faire face à la pandémie du coronavirus, l’Afrique de l’Ouest (à savoir Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Gambie, Guinée, Cap-Vert, Sénégal, Nigeria, etc.) possède un atout de taille : sa jeunesse. Selon les derniers chiffres officiels, 82 % d’entre eux ont moins de 30 ans, ce qui en fait la population la plus jeune au monde. Après le Madagascar, le Togo annonce sa potion magique afin de lutter contre la maladie. Le pays se prépare à des essais pour établir sa solution.