Togo : les nouveaux chiffres produits par le rebasage du PIB

 

Suite au Conseil des ministres qui a eu lieu le 12 septembre dernier à Lomé, le président de la République Faure Gnassingbé a annoncé que son pays procède à un rebasage de son produit intérieur brute. C’est une nouvelle procédure comptable qui nécessite le changement de l’année de base des comptes nationaux, comme a expliqué le ministre des Finances, Sani Yaya, au journal togolais en ligne, Togo News. Ainsi, le pays d’Eyadema Gnassingbé utiliserait le dispositif que plusieurs pays dans le continent africain ont adopté.

      Le rebasage du PIB au Togo

Durant une conférence de presse qui eu lie le 16 septembre dernier, le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya a affirmé que c’est un grand jour pour le Togo, puisque le gouvernement ait parvenu à mettre en place un nouveau processus qui a déjà débuté en 2018.
En outre, Sani Yaya, le ministre de l’Économie et des Finances togolais, a tenu a remercié le chef de l’État, Faure Gnassingbé, pour ses multiples réformes et son appui afin d’encourager le développement économique au Togo.
Il est essentiel de mentionner que l’INSEED, l’institut national des statistiques et des études économiques, a œuvré aux côtés du gouvernement afin de mettre en place le rebasage du produit intérieur brut.
Le Ministre Yaya a tenu à remercier aussi le fonds monétaire international, ainsi que la commission économique pour l’Afrique, l’Afristat et l’Afritac.

      Les conséquences du rebasage

Selon les journaux togolais en ligne, grâce à ces nouvelles réformes mises en place par l’intermédiaire de l’appui du président de la République Faure Gnassingbé, le pays a pu améliorer sa production intérieure brute. En effet, selon les derniers chiffres publiés, le produit intérieur brute de 2016 se basant sur le système de comptabilité nationale de 2008, est passé de 3 574.4 milliards de FCFA alors qu’il a été de 2 618.1 milliards selon le système de comptabilité nationale de 1993. Par conséquent, la migration du système de comptabilité nationale de 1993 au système de comptabilité de 2008, a permis de la réévaluation du PIB de 36.5 %.
Selon cette nouvelle méthodologie de calcul adoptée par le pays d’Eyadema Gnassingbé, le produit intérieur brut réel pour l’année 2017 est de 3 729.8 milliards de FCFA ce qui présente une croissance économique de 4.3 % entre 2016 et 2017. Le produit intérieur brut s’est établit à plus de 3 710 milliards de FCFA pour la même année. Il est également important de rappeler que les résultats du rebasage du produit intérieur brute selon le système de comptabilité nationale de 2008, s’est établit à 4 230.6 milliards de FCFA en 2019 et à 3 951.4 milliards de FCFA en 2018 contre respectivement 3 216.8 milliards de FCFA et 2 979.6 milliards de FCFA, selon le système de comptabilité nationale de 1993.