Togo News : c’est parti pour la deuxième édition du salon FERIN

La 2e édition du salon ‘Facilitation des Echanges et Revalorisation des Investissements’ (FERIN) a démarré au Togo, ce vendredi 23 octobre 2020. Coronavirus oblige, l’événement se tient en ligne cette année. Celui-ci est placé sous le thème ‘l’homme au cœur du développement durable et de la croissance économique’.
La rencontre de trois jours, promue par l’Association Terreau Fertile (organisation ayant pour but de contribuer à la promotion de l’investissement culturel et socio-économique pour une amélioration des conditions de vie des populations), annonce divers panélistes, et non des moindres, particulièrement : Tchodie Philippe, commissaire général de l’OTR (Office togolaise des recettes), le chasseur de têtes, Acouetey Didier, l’entrepreneur Awaga Ghislain, Dia Aliou, le représentant résidant du ‘Programme des Nations unies pour le développement’ (PNUD), le ministre en charge du commerce, Victoire Dogbé, la nouvelle Première ministre, ou encore Nubukpo Kako, l’économiste togolais.
“Le salon FERIN a prévu ‘des panels et des conférences avec des sujets et des thèmes variés’, avec ces acteurs des investissements et du monde économiques, comme des ateliers relatifs à la quête des marchés publics, à la décentralisation, à la fiscalité, la consommation locale et sa promotion, les défis liés à la transformation numérique, l’importance d’investir dans le capital humain”, explique Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais.

       Le Salon FERIN est vraiment une occasion en or à saisir !

Cette 2e édition du salon FERIN vient aussi avec son concours T-Fertile, essentiellement dédié aux entrepreneurs (étrangers et locaux), avec 2 millions de Francs CFA comme premier prix. Il est important de rappeler que la 1ère édition avait particulièrement formé près de 950 jeunes togolais, primé trois projets innovants et promu une quarantaine de projets. Les internautes peuvent suivre les activités par Zoom, YouTube et Facebook.
Ce salon s’annonce pour faciliter les échanges par le levier de la technologie et promouvoir les investissements. Plusieurs structures cherchent à œuvrer pour que les jeunes puissent prendre leur parcours professionnel en termes d’entreprenariat et atteindre la cible qu’est la jeunesse. Plusieurs associés vont ainsi organiser des sessions pour, entre autres, renforcer la capacité des jeunes entrepreneurs. “L’une des difficultés principales des jeunes entrepreneurs est de trouver des investisseurs (locaux comme étrangers). Selon la nouvelle Première ministre, madame Victoire Dogbé, le salon ‘Facilitation des Echanges et Revalorisation des Investissements’ garantit de trouver des opportunités d’investissement.