Togo News : la Banque Mondiale (BM) confirme son engagement en faveur du financement du PND

Les institutions de Bretton Woods que sont le FMI (Fonds monétaire international) et le groupe de la Banque Mondiale (BM) et le gouvernement togolais, Victoire Dogbé en tête, entendent mettre à profit les réunions de Printemps des 2 organisations, se déroulant du mardi 24 au lundi 30 novembre 2020 à Washington, afin de renforcer leur collaboration pour impacter de façon positive le quotidien des populations. La délégation togolaise multiplie ainsi les rencontres avec la haute direction et les experts des différentes organisations. L’occasion pour partager la vision et la position de la République togolaise à travers le PND.
Le groupe de la Banque Mondiale est résolument engagé à appuyer le PND du Togo, nécessitant un investissement total de 7 850 milliards de Francs CFA.
Au cours de sa visite au Togo, la nouvelle directrice des opérations de l’institution de Bretton Woods, Coralie Gevers, a réitéré cet engagement. “Le pays peut ainsi compter sur l’appui continu de notre groupe. On continuera à soutenir le PND du Togo pour particulièrement favoriser une croissance inclusive, forte, durable, résultante de l’amélioration de la promotion de l’entreprenariat et du climat des affaires”, ajoute-t-elle.

    La Banque Mondiale s’attache à aider le Togo à consolider la relance économique et lutter contre la pauvreté

Le groupe de la Banque Mondiale avait promis d’aligner son CPP (Cadre de Partenariat) sur le Plan National de Développement. Le portefeuille actuel de cette institution comporte 23 projets pour 760 millions d’euros, soit 530 millions de Francs CFA.
Ces projets couvrent la totalité du territoire et concernent divers secteurs particulièrement gouvernance, infrastructures urbaines, énergie, mines, télécommunications, agriculture, emploi des jeunes, filets sociaux et développement communautaire, éducation et santé.
Il est important de rappeler que la République togolaise est à la recherche de 7 850 milliards de Francs CFA pour financer son plan quinquennal. Le Togo compte, selon la nouvelle cheffe du gouvernement, sur l’appui continu du secteur étranger à hauteur de 48 % et du secteur privé à 69 % pour dérouler son PND élaboré sur une période de cinq ans.
A noter que la Banque Mondiale et le Fonds monétaire international tiennent, chaque année, une Assemblée annuelle en septembre, et des réunions de printemps en novembre afin d’examiner diverses questions liées essentiellement aux finances, au développement économique international et à la réduction de la pauvreté.
Pour aider le Togo à faire face à la pandémie mondiale de coronavirus, pire ennemie de l’humanité, le groupe de la Banque Mondiale a ajusté son programme pour contribuer à la mise en place œuvre du plan national de riposte.